Je peux vous aider ?

Le lundi 11 mai 2020, les travaux d’aménagement et de réhabilitation de l’éco-centre de Sainte-Geneviève-des-Bois ont débuté. L’objectif est de moderniser les installations vétustes et d’agrandir l’éco-centre.

Ainsi, les travaux suivants seront effectués :

• Démolition des 4 quais existants, extension de la surface de la cour de service puis création de 4 quais permettant le stockage des déchets banals

• Remise à neuf du réseau d’eaux pluviales

• Réalisation d’un bassin de rétention d’un volume de 323 m3, conforme notamment à la gestion des eaux souillées d’incendies

• Rénovation de l’éclairage et des réseaux courants forts / faibles

• Réalisation d’une extension du bâtiment d’accueil

• Remise à neuf des dispositifs de déversement et de sécurité en hauts de quai

• Remplacement de la cuve enterrée de stockage d’huile par une cuve de stockage aérienne

• Construction d’un local de stockage pour les DEEE, DMS, batteries et bouteilles

L’éco-centre est fermé durant toute la durée des travaux

En l’attente de sa réouverture à la fin de l’année 2020, les éco-centres suivants vous accueillent :

Eco-centre de Saint Michel sur Orge

    • Intersection des rue d’Alembert et rue Diderot – Techniparc
    • 91240 Saint-Michel-sur-Orge
    • Ouverture du lundi au dimanche matin

Eco-centre de Vert-le-Grand

    • Route de Braseux
    • 91810 Vert le Grand
    • Ouverture du lundi au dimanche matin

Eco-centre de Ris-Orangis

    • Rue Paul Langevin
    • 91130 Ris-Orangis
    • Ouverture du lundi au dimanche matin

L’avancée des travaux en septembre 2020

Octobre

Les nouveaux quais sont en cours de construction, le bassin de rétention (tubes enterrés) sera bientôt recouvert.

Novembre

La pose du poste de relevage des eaux pluviale (4 mètres de haut) a été réalisée avec succès. Le remblais des hauts de quai a commencé.

Décembre

Le remblais des « hauts de quai » est achevé. La voie de circulation des usagers n’attend plus que d’être goudronnée.

Sur le « bas de quai », les remblais et les préparations ont été réalisés. Les 2 escaliers reliant le bas et haut de quai ont été posés.

Les fondations des locaux sont sèches. Les murs de l’extension de la loge et du local DDS et DEEE sont en train d’être montés.

Février 2021

Le local gardien est hors d’eau et hors d’air. On aménage l’intérieur.

Le local des DEEE est hors d’eau et les portes sont en cours de pose.

Coût du projet

Total : 1 877 376 € HT

Répartition :

Siredom : 1 499 826 € HT soit 80 %

Conseil Régional d’Ile-de France : 350 000 € HT soit 19 %

Agence de l’eau Seine-Normandie : 27 500 € HT soit 1%

Vendredi 5 mars, un usager s’en est pris violemment à l’un de nos agents, l’agressant verbalement et physiquement.

Le Siredom condamne fermement ce type de comportement. Rien ne peut justifier de tels actes. Le Siredom a porté plainte et apporte tout son soutien à son agent. Il le fera systématiquement lors de violences verbales ou physiques ou de tout acte nuisant à la dignité ou au respect dû à la fonction d’un agent public.

Nous remercions notre agent ainsi que ses collègues pour leur sang froid lors de cet évènement.

Nos agents sont malheureusement les cibles récurrentes de l’agressivité de certains usagers. Un palier a été franchi avec ce nouveau fait.

Nous rappelons qu’en charge d’une mission de service public, nos agents travaillent au bénéfice de la collectivité, dans un esprit d’égalité de traitement de tous les usagers et conformément aux consignes qui leurs sont transmises par leurs supérieurs, notamment l’application du règlement intérieur.

Nous souhaitons rappeler la nécessité de respecter les règles de civisme et de politesse. Nos services sont à l’écoute des remarques des usagers tant que celles-ci s’expriment dans un cadre de respect réciproque.

Du 29 janvier au 18 février 2021, le président du Siredom, Olivier Thomas, a effectué une tournée de visites des éco-centres (déchèteries) du Siredom. L’occasion d’échanger avec les agents valoristes et de faire un point sur l’état du réseau.

Doté de 23 éco-centres en activité (celui de Sainte-Geneviève-des-Bois est actuellement en travaux) le réseau permet à chaque habitant du territoire du Siredom d’avoir accès à un lieu de tri et de recyclage de ses déchets à moins de 15 minutes de chez lui en voiture.

Olivier Thomas a longuement échangé avec les agents valoristes pour appréhender les contraintes d’exploitation des sites.

En effet, chaque déchèterie possède une configuration spécifique liée aux contraintes locales. Le réseau présente donc un profil diversifié tant en terme de taille, d’agencement que de fréquentation.

Accompagné d’Olivier Le Clech, directeur général des services, et de Carlos Cordeiro, responsable des Eco-centres au Siredom, le président a aussi rencontré des élus et acteur de la vie économique locale : 

A Epinay-sur-Orge, Muriel Dorland Darricarrere, maire de la commune et présidente déléguée de la Communauté Paris-Saclay, à Vert-le-Grand, Laurent Munerot, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Essonne ou encore Klerwi Landrau, vice-présidente du Siredom en charge des éco-centres à Montgeron.

Ces visites ont permis d’envisager les travaux qui pourraient être nécessaires dans les mois et années à venir afin de maintenir les déchèteries à un haut niveau de sécurité et d’ergonomie pour les usagers.

Il s’agissait également d’anticiper de possibles évolutions : mise en place progressive de bavettes plus légères et pratiques, étude de la spécialisation de certains sites aux professionnels, réception de nouveaux flux de déchets etc.

Les professionnels sont soumis à la facturation de leur dépôt en déchèterie en application du principe « pollueur payeur ». Au forfait de 30€ par passage pour moins de 5m3 déposé, peut s’ajouter un surcoût. Comment l’éviter ?

Pourquoi trier ?

Trier ses déchets avant sa venue en déchèterie présente trois avantages :

1 –  Vous gagnez du temps lors de votre passage. Un contenu bien trié sera rapidement vidé.

2 – Cela assure le recyclage des déchets déposés. Une benne contenant des intrus sera déclassée, son contenu au lieu d’être valorisé sera enfouit et donc soumis à la Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP)*

3 – Vous évitez de payer un surcoût.

*La TGAP

Cette taxe est due par les entreprises dont l’activité engendre une pollution. S’appuyant sur le principe du pollueur-payeur, la TGAP a pour principal objectif d’attribuer aux entreprises polluantes le coût de leurs pollutions et ainsi les sensibiliser au respect de l’environnement  et les dissuader d’opter pour des pratiques polluantes.

Quel surcoût peut m’être appliqué ?

La facture est majorée si les déchets ne sont pas triés et / ou si le volume excède les 5m3 :

Volume

Déchets triés

Déchets non-triés

Inférieur à 5 m3

30€

60€

Entre 5 et 10m3

60€

90€

Entre 10 et 15m3

90€

Contacter le service déchèterie

Préparer son passage

Afin de préparer son passage et trier ses déchets en fonction des bennes a disposition, voici le plan type d’une déchèterie :

Quels sont les déchets acceptés ou refusés dans chaque benne ?

Pour tout savoir sur les déchets à mettre dans chaque benne, consultez notre page dédiée

Pendant toute l’année 2021, les déchèteries de Montgeron et Vigneux-sur-Seine accueilleront, chaque dernier samedi du mois, un stand de la ressourcerie de Montgeron. Vous pourrez y déposer vos objets réutilisables mais aussi, à partir du mois de mars, y suivre des ateliers sur la prévention des déchets ! 1er rendez-vous : samedi 30 janvier 2021.

Comment améliorer le traitement de nos déchets en leur évitant l’enfouissement ou l’incinération ? En partenariat avec la communauté d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine et la Fabrique à Neuf de Montgeron, le Siredom dédie 2 de ses déchèteries aux thématiques du réemploi, de la réutilisation et de la prévention des déchets. Les habitants sont invités au cours de l’année à donner une deuxième vie à leurs objets réutilisables (mobilier, appareil électrique, vêtements,  vaisselles…) en les confiant à cette ressourcerie éphémère. Ils permettront ainsi qu’ils soient réparés et proposés à la vente à un prix « social et solidaire ».

A partir du 27 mars, la Fabrique à Neuf sensibilisera à la consommation raisonnable et responsable à travers des ateliers « Do It Yourself ». Au programme : fabrication de cosmétique, réparation vélo, fabrication de jardinières en palettes, cuisine anti-gaspillage etc.

Animation d’un atelier La Fabrique à Neuf 

DateHeureAnimationLieu
29 mai14h - 17hL'atelier anti gaspillage alimentaire avec StéphanieDéchèterie de Montgeron
26 juin14h - 17hAtelier réparation de vélo avec AlexDéchèterie de Vigneux/Seine
25 septembre14h - 17hAtelier Repair Café avec NicoDéchèterie de Montgeron

Le Siredom a reconduit son partenariat avec l’éco-organisme Corepile en novembre dernier. Le contrat qui les lie dans le cadre du principe pollueur payeur prévoit, en plus de la collecte et du traitement des piles déposées en déchèterie, un certain nombre de service afin d’améliorer le taux de captation.

En effet, d’après une étude de 2018, seul 45% des piles sont collectées et recyclées au niveau national. Plus grave, 15% se retrouvent dans les ordures ménagères ou la nature, avec les pollutions que cela implique du fait de la présence de nickel, cadmium, mercure, plomb, zinc, lithium, etc.

Une marge de manœuvre importante avant d’attendre un traitement adapté pour l’ensemble des 106 piles détenues en moyenne par chaque ménage français.

Source : Corepile.fr

Une nouvelle signalétique sera installée sur les contenants de piles au début de l’année 2021. 

Les déchèteries seront donc dotées dès le début de l’année 2021 d’une signalétique dédiée sur les contenants de collecte qui permettra aux usagers un tri plus aisé. Des opérations de sensibilisations seront menées dans le courant de la nouvelle année.

En espérant que l’année 2021 verra l’usage des piles rechargeables se développer. Une étude de 2007 estimaient qu’elles généraient 30 fois moins d’impact sur la pollution de l’air, 12 fois moins sur la pollution de l’eau, et demandent jusqu’à 23 fois moins de ressources non renouvelables que les piles jetables.

L’enseigne Ikea a même décidés de cesser les ventes de piles jetables dans le courant de l’année 2021 pour leurs préférer leurs cousines rechargeables.

Les travaux de la déchèterie d’Etampes s’achèveront à la fin du mois de janvier prochain. Le site avait été fermé suite à un incendie qui avait entièrement ravagé le local gardien.

Ces travaux, en plus d’avoir permis la construction d’un nouveau local totalement adapté au site, ont également été l’occasion d’améliorer son intégration paysagère. Le coût du projet est de 210 000 € TTC.

Les horaires seront les suivants :

Ouvert le 1er février aux horaires suivants : 

Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 10h à 12h et 13h à 17h

Samedi : 9h à 12h et 13h à 17h

Dimanche : 9h à 12h

Fermé le mercredi

La déchèterie d’Etréchy retrouvera ses horaires habituels : fermeture les mardi et jeudi.

 

Plan du site