Je peux vous aider ?

Depuis Janvier, l’année est réussie pour la ressourcerie de La Fabrique à Neuf. 

 

Des outils, des objets électroniques, des vêtements, tous vos objets réutilisables ont encore le droit à une seconde vie.

Il n’est pas trop tard pour confier toutes ces petites choses à la Fabrique à neuf, en partenariat avec le Siredom.

Voici les derniers créneaux de 2022 pour réaliser vos dons :

Après un peu moins d’un an d’expérimentation, le bilan de la mise place d’un conteneur des équipements sportifs sur la déchèterie du Coudray-Montceau, est plus que positif.
De quoi donner le sourire au Siredom et à la recyclerie sportive de Massy et un vrai coup de pouce à la prévention des déchets.

Soucieux du contexte environnemental la recyclerie du sport avait comme thématique : « comment chacun peut agir pour réduire son impact sur l’environnement, même dans le domaine du sport ? ».

Avec ce conteneur, on peut dire que le bilan de ces 8 premiers mois est plus que positif. Avec 6 passages, c’est près de 1 785 kg d’équipements sportifs qui ont été récupérés, avec une moyenne de 300 kg par passage.

De nombreux « déchets » ont ainsi été détournés pour être collectés et réemployés : des objects électroniques, des jouets, des sacs de sports ou de golf, mais aussi 60 vélos.
Grâce à ce premier élan, l’association songe à améliorer d’avantage ce service, en installant par exemple des bacs pour que le caisson soit moins en désordre.

 

Grâce à la convention signée entre le Siredom et l’association Collectik, cette dernière récupérera des ordinateurs dans les éco-centres de notre réseau pour les réparer ou avoir des pièces détachées pour en  fabriquer des nouveaux et les mettre à disposition des habitants de Saint-Michel-sur-Orge.

 

Le Siredom soutient ainsi l’ambition de l’association qui veut diminuer l’empreinte écologique reconditionnant de manière éthique du matériel informatique.
Soucieux de l’environnement et du gaspillage que l’Homme génère chaque année avec environ 7,3 kilogrammes de déchets électroniques, l’association Collectik, a pour objectifs :

°Diminuer la masse de déchets électroniques en les réemployant

°Diminuer la quantité de matière première utilisée pour créer de nouvelles unités

°De mettre l’outil numérique au service de l’humain en luttant contre la fracture numérique et l’illectronisme :

°En reconditionnant le matériel qui sera distribué sous forme de location à bas coût ou sous forme de vente à prix éthique afin de permettre à toute personne ou structure dans le besoin d’en bénéficier.

°Des formations seront dispensées afin de permettre aux acquéreurs de maîtriser l’outil numérique.

 

Toutes ces missions sont d’ores et déjà en marche car Collectik va travailler en partenariat avec la ville de St Michel-sur-orge. Evidemment, l’union fait la force, l’organisme travaillera avec d’autres associations locales afin de récupérer le maximum d’éléments et de solliciter les compétences de chacun pour avancer dans la bonne direction. Selon les arrivages dans la déchèterie de Saint-Michel-sur-Orge, ces produits électroniques qui trouveront une seconde vie, seront redistribués aux personnes dans le besoin peu importe l’âge, le budget et la situation sociale dans lesquelles elles se trouvent.

Téléphone : 09 81 60 06 84
Coordonnées : https://collectik.wixsite.com/website
Adresse : 27 Rue de la Fontaine de l’Orme 91240 Saint-Michel sur Orge

 

Le Siredom et l’IUT de Sénart rentrent en partenariat pour donner une seconde vie aux petits et grands électroménagers. Ces DEEE (Déchets d’Équipements Electroniques et Électriques) comme on les appelle, Thierry Boulay professeur à l’IUT de Sénart, a décidé de les utiliser pour ses cours.

Pour faire manipuler ses élèves dans le cadre de leur Bachelor universitaire technologique  (BUT anciennement appelé DUT), Thierry Boulay a pour objectif de récupérer ces électroménagers pour des TP (travaux pratiques). Il veut perfectionner ses apprentis sur le démontage, le nettoyage et analyser les pannes des appareils. Chaque année, le professeur récoltera ainsi 30 de ces machines dans les déchèteries du Siredom avant de les redonner quand les manipulations seront finies.