200 conteneurs de 30 m3 bientôt renouvelés dans les éco-centres du SIREDOM


Le bureau syndical du SIREDOM, instance délibérante regroupant les vice-présidents du syndicat sous la présidence de Xavier Dugoin, président, et auquel siègent avec voix consultative les présidents délégués, s’est réuni ce mercredi 15 mars au siège de l’établissement public, à Lisses. A l’ordre du jour figuraient plusieurs dossiers importants parmi lesquels le lancement d’un marché public de renouvellement des bennes de déchèteries (éco-centres).

 

Le parc de bennes, vieillissant, nécessitait une modernisation garantissant l’accroissement de la capacité de réception des déchets reçus dans les éco-centres et la sécurité des personnels exploitant les bennes de 30 m3. 200 bennes sont actuellement en exploitation et seront progressivement renouvelées.

 

Le bureau syndical a également choisi le groupement d’entreprises qui aura à assister le SIREDOM dans la conduite de la procédure de sélection du futur gestionnaire de ses équipements industriels de Vert-le-Grand (usine de valorisation énergétique des déchets d’une capacité de 220 000 tonnes et centre de tri de 40 000 tonnes).

 

Ce futur gestionnaire devra être choisi d’ici au 31 décembre 2018, date de fin de l’actuel contrat d’exploitation, dont est titulaire la société d’économie mixte SEMARDEL.

 

 

 

Le Comité Syndical parmi les points à l'ordre du jour a approuvé à l'unanimité :

  1. le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour la conception et l’exploitation des éco-centres (déchèteries) nouvelle génération du SIREDOM, voté à l’unanimité.

Le SIREDOM va lancer un appel à manifestation d’intérêt en vue de regrouper des usagers (particuliers et artisans), des associations de protection de l’environnement, des industriels, des concepteurs, des bâtisseurs, des spécialistes de l’environnement et des déchets ainsi que des opérateurs économiques spécialisés dans la modélisation et l’automatisation des process en vue de repenser le modèle de réseau d’éco-centres et faire émerger un modèle d’éco-centres nouvelle génération.

 

Le modèle d’éco-centres nouvelle génération devra pouvoir s’intégrer et être implanté dans des milieux urbains, semi-urbains et ruraux, tout en promouvant un modèle tourné vers l’économie circulaire ainsi que la préservation et la protection de l’environnement et du patrimoine naturel sensible.

 

L’appel à manifestation d’intérêt constitue la meilleure approche pour déterminer les solutions techniques envisageables pour disposer d’un modèle d’éco-centres nouvelle génération pensé et conceptualisé par des contributions émanant des milieux associatifs, des industriels, des concepteurs, des bâtisseurs, des spécialistes de l’environnement et des déchets ainsi que d’opérateurs économiques spécialisés dans la modélisation et l’automatisation des process.

 

Une commission ad-hoc a été constituée en vue aux de sélectionner les contributeurs, mener les échanges aux fins de faire évoluer le ou les modèles, choisir le lauréat à l’issue des échanges et décider de l’octroi ou non de l’indemnité au vu de la qualité des contributions fournies.

 

  1. La présentation du PARCEGES plan d’actions de  réduction et compensation des émissions de gaz à effet de serre, approuvé à l’unanimité.

Le SIREDOM s’est doté, dès 2016, d’un bilan carbone comprenant la nécessaire définition d’un Plan d’Actions de Réduction de Compensation des Emissions de Gaz à Effet de Serre (PARCEGES).

 

Les émissions du SIREDOM s’élèvent à environ 97 000 tonnes équivalent CO2 du fait de ses activités qui peuvent être qualifiées d’industrielles.

 

Il importe de réduire et compenser les émissions de gaz à effet de serre par des actions en faveur de l’environnement et de la protection du patrimoine dont le Département de l’Essonne est doté.

 

Pour ce faire, le SIREDOM se dote désormais d’un Plan d’Actions de Réduction et Compensation des Emissions de Gaz à Effet de Serre (PARCEGES) qui décline les différentes actions à mettre en œuvre.

Plan d'action à télécharger ici  

  1. La convention de partenariat avec l’ONF pour la résorption durable des dépôts sauvages de la forêt de Sénart sur le territoire du SIREDOM. le syndicat mettra à disposition les bennes nécessaires au tri des déchets issus des dépôts sauvages de la forêt de Sénart sur les territoires des collectivités adhérentes du syndicat et aura en charge l’enlèvement et le transport des bennes vers les exutoires de traitement des déchets triés ;

  1. Le principe d’instituer un Programme de Prévention Local des déchets ménagers et assimilés commun à l’ensemble des membres adhérents du SIREDOM