Inauguration de l'éco-centre de Morangis


Après plusieurs mois de travaux d’extension, l’éco-centre de Morangis inauguré ce matin dispose de nouveaux équipements : la réalisation d'alvéoles dédiées aux gros dépôts de déchets végétaux, gravats et tout-venant va permettre une gestion optimisée des apports des usagers et la création d'une voie d'accès réservée aux poids lourds de sécuriser davantage la circulation sur le site. A la clef, un service améliorée pour les usagers mais aussi pour le prestataire de collecte et les agents d’accueil.

 

Présentation du projet

 

3ème éco-centre le plus fréquenté du réseau mais 1er en termes de tonnage (plus de 12 000t/an), l’éco-centre de Morangis a été construit en 2006.

Il constitue le seul éco-centre de forte capacité du territoire de l’EPT12.

 

Le projet a porté sur l’extension du site, le réaménagement des accès au droit du cimetière en créant un giratoire et de la RD 118 et de la rue du Pont de Pierre en élargissant la voirie existante.

 

Le SIREDOM a souhaité agrandir l’éco-centre de Morangis afin de satisfaire à l’augmentation du flux d’usagers. Actuellement composée de NEUF (9) quais de déchargement et d’un système de ponts bascules en entrée/sortie, il était nécessaire d’agrandir cet éco-centre sur la réserve foncière disponible.

 

 

Nature des travaux

 

L’opération a consisté en :

 

  1. La création de 3 alvéoles pour le stockage des déchets (déchets végétaux et gravats), chacune d’une capacité de 100m3, permettant ainsi d’augmenter la capacité d’accueil des déchets et de fluidifier les dépôts des usagers. La file d’attente en sera ainsi diminuée,
  2. La création d’une voie spécifique pour les poids lourds afin d’accéder aux alvéoles,
  3. La création d’une zone de retournement devant les alvéoles,
  4. La création d’un réseau d’éclairage le long de la voie nouvelle et sur la zone de retournement devant les alvéoles,
  5. La création d’un local pour un engin télescopique, nécessaire à l’exploitation des alvéoles,
  6. Le réaménagement des stationnements existants et le modelage des espaces verts,
  7. La démolition de la dalle béton le long de la voie existante d’entrée de l’éco-centre et la construction d’une dalle de 200m2 pouvant recevoir les pneus et déchets d’équipements électroniques,
  8. La création d’un mur séparatif,
  9. La création d’un réseau d’assainissement des eaux pluviales permettant de drainer les eaux de voirie avec la mise en œuvre d’une rétention enterrée,
  10. Le raccordement de l’éco-centre au réseau des eaux usées,
  11. L’aménagement de voirie sur la voie du Cheminet, la rue du Pont de Pierre et la RD 118 pour améliorer et sécuriser l’accessibilité à l’éco-centre.

 

La création des alvéoles va permettre d’augmenter la capacité d’accueil des déchets et la facilité de vidage de ceux-ci. Les dépôts pourront donc se faire de façon plus fluide et le temps d’attente pourra être réduit.

 

La dalle ré-aménagée pour les pneus et les DEEE permettra également de mieux gérer l’apport de ces déchets par les usagers et leur évacuation.

 

 

Principe de fonctionnement

 

L’éco-centre de Morangis, comme tout le réseau des éco-centres du SIREDOM, est accessible par toutes les collectivités adhérentes et clientes, et par les acteurs économiques type TPE du territoire du SIREDOM.

 

Les usagers peuvent déposer les déchets comme les gravats, le tout-venant valorisable et enfouissable, le carton, la ferraille, les déchets végétaux, les pneus et les déchets dangereux (D3E et DDS).

 

Le fonctionnement de l’éco-centre de Morangis repose sur une identification du poids de déchets déposé par utilisateur à l’aide d’un pont bascule en entrée et d’un pont bascule en sortie.

 

Chaque usager du réseau dispose d’une carte personnelle qu’il valide sur les bornes d’entrée et de sortie, ainsi que sur la balance spécifique pour les déchets dangereux en cas d’apport de ce type de déchet.

 

L’ensemble des dépôts est enregistré dans une base de données. L’ensemble des données font, périodiquement, l’objet d’une remontée informatique dans le serveur du SIREDOM. Les données sont ensuite exploitées pour la facturation aux communes et aux artisans commerçants.

 

 

Coût de l'investissement pour le SIREDOM

 

Travaux : 1 535 820.19€ HT (dont 262 309.90€ HT – 314 771.88 € TTC pour les travaux liés à l’aménagement de voirie à l’extérieur de l’éco-centre), soit 1 842 984.23 € TTC. Groupement entreprises TPS et GAIA TRAVAUX PUBLICS

Maitrise d’œuvre : 81 800.75 € HT soit 98 160.90€ TTC. Cabinet DEGOUY

CSPS : 4 900 € HT soit 5 880€ TTC. C2i

Bureau de contrôle : 5 300€ HT soit 6 360€ TTC. QUALICONSULT

Soit un total pour l’opération de 1 627 820.94€ HT soit 1 953 385.13€ TTC

 

 

Montant des subventions et autre financement

 

CRIF : 300 000 €

Agence de l’eau : 13 865,97 €

EPT 12 : 70 000€