« Me mettre au service des usagers du SIREDOM »


Vous êtes en charge d’un mandat spécial « Relations avec les usagers ». Pouvez vous nous en dire plus sur les actions menées dans le cadre de ce mandat spécial ?

 

J’ai participé aux réunions de la Commission Communication ainsi qu’à celles du bureau et du comité syndical. Le président du SIREDOM a souhaité faire en sorte que chaque élu de ces commissions puisse participer à la conception et mise en place des actions dans son secteur d’intervention. Plusieurs dossiers importants sont aujourd’hui au cœur des préoccupations des élus : les nouvelles technologies de traitement des déchets en premier lieu mais aussi les futures échéances, comme la mise en place à partir du 1er octobre 2016 de l’extension des consignes de tri des emballages ménagers. A titre d’exemple, les actions auxquelles participent les élus délégués peuvent être la sensibilisation aux nouvelles consignes de tri à travers des animations des conseillers prévention tri du Siredom dans les écoles des communes adhérentes, en parallèle de l’information auprès des usagers adultes. Ce type d’interventions sont déjà mis en œuvre et sont à reconduire. Elles nécessitent l’implication des élus qui sont au contact du citoyen dans les communes, notamment les maires qui siègent comme moi-même au SIREDOM.


Je tiens aussi à citer la création des plates-formes d’apport volontaire écologiques : mon rôle est de suivre attentivement les observations faites par les usagers sur la mise en service de ces nouvelles plates-formes que nous avons voulu au plus près des zones d’habitation et qui doivent offrir la meilleure qualité de service. Je suis à leur disposition, au SIREDOM, pour recevoir leurs suggestions. Lors des récentes inondations qui ont frappé l’Essonne, la présence des agents du Siredom sur le terrain a été très importante.

 

Des bennes de collecte des déchets ont été mis rapidement à disposition des communes. A travers la cellule de crise, le Siredom s’est montré réactif et utile et a publié des bulletins d’information sur la situation afin d’informer en temps réel les usagers sur les mesures d’urgence que nous avons prises pour eux.

Au titre de mon mandat, j’ai eu l’occasion de faire deux visites approfondies sur les sites de traitement des déchets gérés par Semardel qui ont été très instructives : bien connaître nos équipements me permet d’être concret dans le message et les actions en direction des usagers.

 

Le SIREDOM est en relation directe avec les usagers dans le cadre de la gestion de son réseau d’éco-centres, lors de la participation à des manifestations sur le réemploi et la valorisation, etc. Que retenez vous de la perception de usagers des actions et politiques publiques mises en oeuvre par le SIREDOM ?

 

S’agissant de nos écocentres (déchèteries), les réclamations d’usagers que nous avions enregistrées et les temps d’attente aux entrées de celles-ci, dont nombre d’usagers m’avaient saisis, notamment les week-ends, ont conduit à repenser la qualité de service offerte. C’est pour quoi nous avons établi un cahier des charges qui fixe de nouvelles obligations au nouveau prestataire. Je suis de près la mise en œuvre de cette nouvelle gestion et recueille les opinions de nos usagers. Néanmoins, la perception des services offerts par le SIREDOM est positive. Nous avons déjà de premiers retours, notamment sur les nouvelles plateformes d’apport volontaire écologiques qui montrent qu’elles sont vraiment adaptées au besoin des usagers en terme d’emplacement, de sécurisation, d’éclairage… Ce que je peux dire également en tant que Maire de la commune de Boutigny-sur-Essonne, c’est qu’à chaque fois qu’une question est posée au Siredom, elle reçoit une réponse étayée à laquelle on peut donner crédit : j’en suis destinataire et peux suivre ainsi la relation entre notre syndicat et ses usagers. C’est au cœur de mon rôle.

 

Quelles actions envisagez-vous de proposer dans les mois à venir pour favoriser encore plus le lien entre le SIREDOM et ses usagers ?

 

Tout d’abord, la poursuite de la construction des plateformes d’apport volontaire écologiques fera l’objet de notre plus grande attention afin de recueillir l’opinion des maires et de leurs administrés. Ensuite, il faudra s’assurer de la bonne mise en œuvre de la réforme de gestion des Eco-centres et de l’extension des horaires d’ouverture mais aussi des types de déchets accueillis. Ensuite, il me paraît également important de veiller à faire connaître de nos usagers les projets futurs du Siredom au service des usagers comme la méthanisation, ou le projet d’apport d’énergie au chauffage urbain de plusieurs communes de la communauté d’agglomération Grand Paris-Sud Seine-Essonne-Sénart.

 

Quels sont les fait marquants que vous souhaitez mettre en exergue depuis le début de la mandature ?

 

Indéniablement la création des plateformes d’apport volontaire écologiques, et la gestion de crise lors de la crue en Essonne. Ca c’est du concret !