“La bonne génération et le bon relai”


Interview de Sylvie Jouard, délégué du SIREDOM et conseillère municipale de Brière-les-Scellés.

 

SIREDOM : Vous êtes en charge d’un mandat spécial « Chantiers BRISFER ». Quel bilan tirez-vous de la première année d’existence de ce dispositif ?

Sylvie Jouard : En 2015, 131 jeunes ont participé aux 9 chantiers Brisfer qui se sont déroulés sur 12 communes du SIREDOM. Cela a permis de valoriser 25 tonnes de déchets. Pour prendre l’exemple de ma commune, à Brières-les-Scellés nous avons recruté 8 volontaires qui ont été regroupé avec des jeunes de Morigny-Champigny pour constituer une équipe de 16 jeunes au total. Le chantier s’est déroulé dans une très bonne ambiance et malgré l’ampleur de la tache, les jeunes ne se sont pas laissés décourager. Il s’agit effectivement de nettoyer et entretenir des espaces communaux en y enlevant les déchets sauvages, puis de les diriger vers les équipements de traitement pour qu’il soient valorisés.

Le dispositif Brisfer a suscité une grande satisfaction de la part des élus, des habitants comme des jeunes volontaires. Le grand nombre de candidatures que nous recevons en atteste.
D’un point de vue plus personnel, je ne regrette pas que l’on m’ait confié ce mandat. J'ai appris beaucoup de choses à cette occasion.

 

SIREDOM : Quels ont été les apports de ce mandat spécial dans le cadre des politiques publiques du SIREDOM en termes de protection de notre patrimoine naturel remarquable ?

Sylvie Jouard : Cet apport a été très bénéfique et j’encourage le Siredom à continuer cette opération. Il y a d’ailleurs plus de demandes que nous ne pouvons en satisfaire. Pour 2016 l’année est pleine avec 43 chantiers réalisés ou à venir sur 47 communes et 416 volontaires ! Et nous avons déjà des réservations pour 2017. Pour reprendre l’exemple de Brière-les-Scellés, il y a vraiment l'avant et l'après chantier. Nous avons fait en sorte de protéger la zone après qu'elle a été nettoyée. Nous avons installé des barrières dans ce secteur. C'est un chemin communal qui était souillé par toutes sortes de déchets. Le site est réhabilité et depuis, les habitants ont vraiment repris possession des lieux. Avec ce dispositif, le Siredom met à disposition des collectivités et des usagers des outils qui contribuent au bien-être de tous.

 

SIREDOM : En termes de pédagogie et de sensibilisation de notre jeunesse à la protection de l’environnement, pensez-vous que les actions menées au travers de «BRISFER» ont été bénéfiques pour les jeunes ayant bénéficié de ce dispositif au cours de l’année 2015 ?

Sylvie Jouard : J'en suis certaine. Lors de ces chantiers qui durent 5 jours les jeunes reçoivent une formation pendant une demi-journée sur l’utilisation des outils et sont également formés au tri des déchets, à la nécessité de les valoriser et à la protection de l’environnement. Une fois le chantier terminé, ils passent le mot à leurs amis et les encouragent à se porter volontaire. Plusieurs jeunes ont souhaité retourner sur le site pour voir comment il avait évolué. En discutant après coup avec eux, on a constaté qu'ils se sentent plus impliqués dans les questions environnementales et dans la protection du patrimoine naturel. C’est la bonne génération et c’est le bon relai.