Un partenariat pour maximiser la valorisation des meubles usagés


Le SIREDOM a présenté le 19 mai dernier son partenariat avec l'éco-organisme Eco-mobilier, en charge de la collecte et du recyclage des déchets d'éléments d'ameublement, et Semardel pour maximiser la valorisation des meubles usagés. Retour sur l'événement qui s'est tenu au Centre Intégré de Traitement des Déchets de Vert-le-Grand.

 

Depuis le 1er juillet 2013, le principe de responsabilité élargie du producteur (REP) s’applique aux déchets d’éléments d’ameublement (DEA) sur le territoire français. L’éco-organisme Eco-mobilier qui regroupe les 24 principaux producteurs et fabricants de meubles et matelas, a ainsi organisé une filière de collecte et de traitement.

 

Devant un public d'élus, de représentants de recycleries et de journalistes, Michel Pouzol, Député de l’Essonne et Président de Semardel a introduit la conférence. Il s’est dit " heureux et fier de ce partenariat qui va permettre d’aller plus loin dans la valorisation et le traitement des déchets dans l’intérêt de nos concitoyens. " 

 

En effet, afin d’améliorer la valorisation des meubles usagés apportés en déchèteries, le SIREDOM, Semardel et Eco-mobilier s’associent pour prendre en charge ces meubles collectés et organiser leur tri et leur traitement. La collecte est d’ores et déjà opérationnelle sur les déchèteries de Corbeil-Essonnes, Etampes et Saint-Michel-sur-Orge. D’ici 5 ans, l’ensemble du Réseau déchèteries sera ainsi équipé de bennes pour récupérer les meubles des particuliers mais aussi des professionnels.

 

Après avoir rappelé la mission de service public du SIREDOM à la hauteur des engagements confiés, sa vision collective et efficace d'un bon mandat au service de l'usager, le Président du SIREDOM, a souligné " en France nous jetons beaucoup, 1,7 million de tonnes de meubles sont abandonnés par les ménages chaque année soit 26 kg par personne en moyenne alors que seulement 23 % sont aujourd’hui recyclés. Il faut aller plus loin. Nous avons un défi à relever ensemble ".

 

Dominique Mignon, Directrice générale d’Eco-mobilier, a rappelé les objectifs ambitieux du contrat, à savoir réduire fortement la part de déchets d’ameublement mis en décharge et leur enfouissement au profit de leur recyclage : " 55% des déchets de meubles sont enfouis, cela représente 170 tours Eiffel sous terre ". Rappelons que l’éco-organisme s’est fixé un objectif de 45 % de recyclage d’ici fin 2015 (aujourd’hui seulement 23 % est recyclé) et même 80% de valorisation à l’horizon 2017.

 

Le partenariat associe également les structures sociales comme les recycleries (quatre sur le territoire du SIREDOM). Elles étaient d'ailleurs représentées dans l'assemblée. Dans les déchèteries concernées, si les meubles sont en bon état, ils iront dans une benne prévue pour la récupération par une recyclerie.

 

A travers ce partenariat qui offre effectivement un nouveau service aux habitants du territoire du SIREDOM et un nouvel avenir aux meubles usagés, c'est un dispositif gagnant pour tous qui est désormais à l'œuvre.

 

Téléchargez le communiqué de presse