Une nouvelle filière de valorisation pour le plâtre a été mise en place sur le Réseau déchèteries du SIREDOM. Que vous soyez particuliers ou professionnels, déposez ce matériau en déchèterie : une fois trié, puis envoyé dans une filière spécifique il pourra ainsi être broyé et servira à fabriquer de nouvelles plaques de plâtre.

 

En réponse aux exigences du Grenelle de l’Environnement imposant des règles en matière de réduction des déchets enfouis et dans l'objectif d'augmenter les taux de valorisation, le SIREDOM a mis en place une nouvelle filière de traitement et de valorisation des déchets de plâtre. Ces déchets occasionnels, autrefois mélangés au tout venant, sont désormais traités. Après recyclage, ce déchet redevient plâtre.

 

Le plâtre : un matériau pour le bâtiment

Le plâtre permet de fabriquer des produits sains, recyclables (enduits, carreaux, plaques de plâtre …) et d’un haut niveau de performances acoustiques, thermiques et mécaniques. Il est issu d’une roche appelée " gypse ". Cette roche, beaucoup exploitée en carrière voit ses gisements se restreindre. Les conséquences potentielles d’une mauvaise gestion des déchets de plâtre ont des impacts à la fois sur l’environnement et la santé : sulfates agissant sur le goût et la qualité des eaux. De plus, le plâtre doit être stocké en Installations de Stockage des Déchets Non-dangereux (ISDND) dans une alvéole spécifique compte tenu des dégradations qu'il peut occasionner en mélange avec les autres déchets.

 

… mais qui peut être recyclé

Depuis janvier 2014, les déchèteries du SIREDOM sont équipées d'un contenant géoboxe accueillant les rebus de plaques (standard, hydrofuges, phoniques, feu, haute dureté), sacs de plâtre, cloisons alvéolaires et carreaux de plâtre des particuliers et professionnels. Une fois pleins, ces géoboxes sont collectés par la société SEMAER qui contrôle une seconde fois le tri réalisé en déchèterie, suivant les prescriptions de la filière et regroupe ces déchets dans des bennes de 30 m³ avant leur envoi dans la filière de traitement.

 

Pour séparer le flux de plâtre pur du tout venant pour un recyclage à 100%, ces bennes sont ensuite acheminées vers la société SINIAT (Auneuil dans l’Oise) pour le traitement des déchets de plâtre. Ils subissent un contrôle qualité avant un premier broyage. Après un ajout de gypse naturel (85% de gypse et 15% de plâtre recyclé dans une nouvelle plaque de plâtre), un deuxième broyage et un tamisage permettent de séparer le papier/carton du plâtre pur. Le plâtre est ensuite mis à l’état liquide (grâce à l’ajout d’eau) pour étaler le produit et fabriquer de nouvelles plaques de plâtre. Le papier carton issu des anciennes plaques est stocké en benne pour être envoyé chez les papetiers.

 

 

Télécharger le flash presse concernant cette nouvelle filière.