Réseau déchèteries du SIREDOM : à l'heure des bilans


Pour le SIREDOM, 2014 représente 10 années de gestion de son Réseau déchèteries tout au long desquelles les équipements ont été modernisés et son fonctionnement a considérablement évolué pour une meilleure maîtrise de la traçabilité des apports des usagers.

 

Cette modernisation du Réseau concerne essentiellement la mise en œuvre de systèmes de ponts bascules en entrée/sortie des déchèteries et l'installation du nouveau logiciel MODERIS permettant notamment, depuis le 1er janvier 2013, de limiter les apports à 10 tonnes/an/badge.

 

Cette limitation couplée à des contrôles réguliers, par le service déchèteries, des professionnels utilisant un badge particulier pour déposer leurs déchets d'activités économiques, a entrainé en 2013 une légère baisse des tonnages apportés passant de 105 000 tonnes en 2012 à 102 000 tonnes en 2013. C'est la première baisse enregistrée depuis l'ouverture en 2004 du Réseau.

 

Cette baisse des tonnages conforte le SIREDOM dans sa volonté de mieux maîtriser les apports des usagers. De même, les badges attribués par les collectivités adhérentes renforcent aussi cette même volonté du Syndicat de destiner avant tout le service des déchèteries aux déchets des particuliers tout en le rendant accessible aux professionnels moyennant contribution.

Dans le même temps, le tonnage des professionnels a augmenté entraînant une augmentation de la facturation perçue de plus de 45 700 €. Ces résultats reflètent notamment l'impact des 417 badges bloqués en 2013 en raison de la nouvelle limitation à 10 tonnes.

 

La mise en place de cette mesure de blocage (suite à la délibération du 18 décembre 2012) a entraîné à ce jour très peu de réclamations auprès du SIREDOM.

 

Sur cette même période, on note une augmentation des badges attribués aux professionnels avec un total de 600 badges. Celle-ci peut en partie être expliquée par l'accès depuis avril des auto-entrepreneurs qui n'utilisent plus leurs badges particuliers mais un badge payant comme les professionnels.

 

Afin d'améliorer l'accueil sur les déchèteries, le SIREDOM a recruté deux agents pour assurer une meilleure traçabilité des apports et renforcer les contrôles d'accès sur l'ensemble de son Réseau. Les contrôles portent notamment sur les véhicules type professionnel apportant des déchets d'activités économiques avec un badge particulier. Ceci s'est avéré un outil efficace pour alerter les collectivités sur des badges frauduleux et engager ainsi des blocages anticipés. 20 badges ont été bloqués et 7 sociétés ont fait la demande d'un nouveau badge.

 

Ainsi, sur 1139 contrôles réalisés en 6 mois, 470 ont confirmé la fraude effective de professionnels et 70 d'entre eux ont permis d'identifier clairement les entreprises en tort.

 

Pour aller plus loin dans cette démarche de contrôle, le SIREDOM étudie la modification du règlement intérieur de ses déchèteries afin de pouvoir bloquer les badges ou les usagers fraudeurs. Cette proposition sera à l'ordre du jour d'un prochain Comité Syndical.

 

Compte tenu des effets positifs de la limitation des apports sur le bon fonctionnement du Réseau déchèteries, et des actions réalisées par le SIREDOM, il a été délibéré que le seuil, encore important, passe de 10 à 8 tonnes et ce à partir du 1er juillet 2014. Ceci conduirait à presque doubler le nombre de badges bloqués au regard des chiffres 2013 (305 badges ayant déposé entre 8 et 10 tonnes).

 

 

Années

Nombre de badges concernés

2011

438

2012

449

2013

417

Historique du nombre de badges ayant déposé 10 tonnes