Je peux vous aider ?

Comment se déroule votre travail au quotidien ?

Philippe : Le matin, nous avons un circuit qui nous est communiqué par François Ducet, responsable d’exploitation et Jean-Marc Lambert, Directeur de la collecte en zone sud, en fonction des remontées des communes. Puis nous allons sur chaque site qui nous a été signalé. Nous faisons une moyenne de 150 km par jour. Parfois jusqu’à 250, avec 20 à 25 communes visitées. Nous ramassons les emballages autour des bornes, quand il arrive que celles-ci soient saturées, mais aussi du bois, de
la ferraille etc. On collecte ces déchets dans le camion et suivant la nature du déchet, nous l’apportons en centre de tri des déchets services techniques de Vert-le-Grand ou en déchèterie.

Nous effectuons également l’entretien des points de collecte, nettoyage et réparation. Nous faisons beaucoup de petite mécanique.

Judicaël : Notamment le remplacement des champignons : les systèmes de préhension qui permettent que le prestataire accroche les bornes avec le bras mécanique.

Philippe : Il n’est pas rare que ces équipements soient cassés lors de la collecte. Il faut donc que l’on démonte le carter, il y a des chaines avec des goupilles. Et puis on change les trappes, on remplace les étiquettes etc. En plus de la collecte, les petites réparations représentent une grande partie de notre travail. Donc la finalité de nos missions, c’est que les usagers bénéficient d’un point de collecte propre, et que les bornes enterrées ou aériennes fonctionnent correctement.

Qu’est-ce qui complique votre tâche ?

Judicaël : Nous avons beaucoup de gros cartons posés à côté des bornes. Les usagers pourraient les déchirer pour les faire entrer dans la borne ou bien les apporter en déchèterie. Et puis, bien sûr, faire un meilleur tri. Car nous récupérons parfois des ordures ménagères dans les emballages. Ça, ça ne devrait vraiment pas arriver.
Philippe : Nous retrouvons parfois des encombrants aussi : matelas, machine à laver etc. En général le prestataire les ramasse.

Mais quand ce n’est pas le cas, nous nous en occupons. Physiquement, le travail est assez exigeant, car on peut se retrouver face à de gros dépôts de verre compliqués à charger.

Judicaël : Il nous est même arrivé d’être confronté à des dépôts de 500 bouteilles en verres sur une seule borne. Pour peu qu’elles ne soient pas en sacs, cela prend beaucoup de temps à ramasser et on est obligé de se plier le dos…

Qu’appréciez-vous dans votre travail ?

Philippe : Nous avons des consignes claires, mais après nous sommes autonomes. A titre personnel, j’apprécie aussi de pouvoir varier le ramassage avec la petite mécanique.

Judicaël : Ce sentiment d’autonomie et de liberté, c’est vraiment appréciable.

La prestation de collecte des encombrants en porte à porte évolue sur les 37 communes du Pays de Limours, du Dourdannais en Hurepoix et de l’Etampois Sud Essonne. Pour les autres communes du territoire, merci de contacter votre collectivité compétente.

Les nouveautés : 

• Le tarif est fixé à 38 € par enlèvement

• La limite de dépôts est de 2m3

• Un nouveau numéro pour faire vos demandes d’enlèvement : le 09 78 08 24 25.

Laissez vos coordonnées téléphoniques sur le répondeur, vous serez recontactés pour convenir d’un rendez-vous.

La prestation est gratuite une fois dans l’année pour les personnes de plus de 70 ans et pour les personnes handicapées.

 

Ayez le réflexe déchèterie : un réseau des 27 sites vous est accessible. Consulter notre carte ainsi que les conditions d’accès.

Les agents de tri observent la présence importante de masques usagés dans les bacs jaune !

Cela représente un risque pour leur santé !

Les masques après usage doivent être déposés dans la poubelle d’ordures ménagères.

A partir du 1er juin 2020, débuteront les nouveaux marchés de collecte des bornes et plateformes d’apport volontaire « Verre » et « Emballages et Papiers ». Mieux dimensionnés et fournissant plus de moyens, ces marchés permettront une collecte plus performante et efficace.

 

2 zones : 2 marchés

Pour la collecte des bornes et plateformes, le territoire du siredom est divisé en 2 : zone Nord et Zone Sud.

2 ZONES

Zone Nord

1/3 de la superficie et 2/3 des habitants

1125 bornes

Zone Sud

2/3 de la superficie et 1/3 des habitants

472 bornes

EPCI Concernés

CA Communauté Paris Saclay

CA Coeur d’Essonne Agglomération

EPT Grand Orly Seine Bièvre

CA Sénart Val d’Yerres Val de Seine

CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart

CC du Val d’Essonne

CC entre Juine et Renarde

CA de l’Etampois Sud Essonne

SEDRE de la region d’Etampes

SIRTOM Sud-Francilien

SMICTOM de la region de Fontainebleau

Titulaire du marché

Les moyens des marchés

  • 8 camions tourneront quotidiennement sur le territoire du Siredom. 2 camions de réserve seront également disponibles en cas de besoin.
  • Pour prémunir les débordements, des sondes de détection de remplissage seront opérationnelles au 1er septembre 2020.
  • Un système de navigation embarquée localisera en temps réel le camion pour mieux suivre sa tournée
  • Une patrouille sur chaque zone nettoiera également les abords des plateformes grâce à un véhicule dédié.
  • • A partir du 1er janvier 2021, des camions neufs utiliseront un système de pesée embarquée pour connaître précisément les tonnages collectés