Je peux vous aider ?

Le Président du Siredom adresse ses meilleurs voeux pour 2023 à l’ensemble des usagers et des agents qui agissent au quotidien pour la bonne gestion du tri sélectif et pour la réduction de nos déchets. 

 

La vidéo des voeux en cliquant sur la photo juste ici :

 

 

La matinée biodéchets organisée par le Siredom le 15 décembre 2022 a été l’occasion pour les élus d’échanger sur les solutions existantes de collecte à la source des biodéchets.

 

Le 15 décembre dernier, le Siredom a eu le plaisir d’accueillir les représentants de Coeur d’Essonne Agglomération ainsi que la société Upcycle pour une réunion autour des biodéchets.

Beaucoup d’élus et maires du territoire étaient présents pour assister à la présentation du bilan de l’expérimentation de Coeur d’Essonne de la collecte des biodéchets couplée à la collecte d’ordures ménagères.
L’un des avantages de l’expérimentation présentée est d’éviter des tournées de camions supplémentaires avec la distribution de sacs spécifiques pour les biodéchets.

Présentation de l’expérimentation de Coeur d’Essonne Agglomération à télécharger ici 

 

Ensuite , la société Upcycle a présenté une solution de compostage électromécanique, qui permet de créer du compost à partir des biodéchets. Cette solution peut être utilisée pour l’apport volontaire dans des collectifs ou des zones résidentielles ou bien dans des cantines scolaires.
La capacité des composteurs vont de 25kg / jour jusqu’à 330 kg / jour. Trois modèles fonctionnels donc qui peuvent au quotidien aider à mieux traiter et mieux gérer nos bio-déchets.

Les solutions d’Upcycle à télécharger ici 

 

 

Le Siredom a signé une convention avec éco-maison (anciennement éco-mobilier) pour prendre en charge le traitement de vos jouets et articles de bricolage.

Tout comme les années précédentes, votre mobilier de maison (Literie, meuble, sommier…) est collecté sans aucun problème par Éco-maison dans les éco-centres du Siredom.

Cette année, la collecte des jouets et articles de bricolage et de jardin pourra permettre de les valoriser.

Les objets, jouets ou électroménagers connectés ne sont pas récupérés par la REP Éco-maison, il faut placer ces objets dans les DEEE ou les confier aux agents valoristes présents sur place.

Ces nouveautés verront le jour durant ce premier trimestre de l’année.

 

   

À l’occasion de ce passage à l’année 2023, les fast-foods entament une petite révolution dans le monde de l’emballage.

Grâce à la loi AGEC, le gouvernement européen veut accélérer sa démarche vers la sortie du plastique d’ici 2040. 

 

C’est désormais officiel, les emballages en cartons, en papiers ou en plastiques jetables disparaissent des fast-foods disposant de plus de 20 places assises.

Les gobelets en cartons seront remplacés par du plastique dur, les petits gobelets en cartons qui contiennent les glaces seront aussi remplacés par du plastique rigide voir même du verre selon les enseignes.

Un grand pas en avant pour la réduction de nos déchets puisque d’après les estimations du gouvernement c’est près de 150 000 tonnes de déchets par an qui seront évités.

La vaisselle ira directement dans une machine spéciale dédiée à la plonge.

Une mesure qui ne concerne néanmoins que la restauration rapide sur place. Le drive quant à lui continue sur les mêmes bases que les années précédentes.

 

 

Le Siredom, avec de nombreux syndicats de traitement, s’est associé à l’action engagée par Amorce  pour faire évoluer le projet de loi de finances 2023, présenté par le gouvernement.

 

Ce projet prévoyait de plafonner, à compte du 1er juillet 2022, les revenus des producteurs d’électricité, dont font partie les collectivités en charge du traitement des déchets.

Or, le produit de la vente d’électricité participe à l’équilibre économique de nos budgets en modérant les coûts supportés par les contribuables.

Par conséquent, il est important de pouvoir continuer à percevoir nos recettes dans les mêmes conditions que celles avant la crise énergétique due au conflit en Ukraine pour faire face aux fortes contraintes récentes :

  • Inflation qui impacte les révisions de prix de nos marchés d’exploitation et d’entretien de nos installations,
  • Evolution des taux d’intérêts,
  • Augmentation de la TGAP,
  • Impact de la hausse du prix des carburants.

Notre mobilisation a été, en partie, entendue car le plafond du tarif de vente d’électricité a été réhaussée à 145 € /MWh contre 60 € / MWh initialement.

 

— LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU SIREDOM, A L’INITIAVE DU SYCTOM À TÉLÉCHARGER —

— LE COURRIER AMORCE À TÉLÉCHARGER —

 

 

A partir du 1er Janvier 2023, les conditions d’accueil et les tarifs évoluent pour les entreprises du territoire du Siredom. 

 

La loi prévoit que les déchèteries publiques sont à l’usage des particuliers résidant sur le territoire du syndicat et, en respectant les conditions d’accès spécifiques, aux entreprises.  Le Siredom se doit donc de respecter ces obligations et modifient ainsi les conditions d’accès aux entreprises du territoire tout en excluant les entreprises extra-syndicales.

De plus, le Siredom a adopté des tarifs (par tranche de 1 m3) qui reflètent le coût de collecte, transport et traitement des déchets afin que nos tarifs ne créent pas de distorsion de concurrence.

Conditions d’accès Tarifs, par tranche d’un m3, au prix coûtant

– Siège social situé sur une des 175 communes du territoire
– 100 passages / an maxi hors déchets verts
– 5 m³ / passage maxi

– 45€  TTC pour les déchets enfouissables
– 25€  TTC pour les déchets valorisables
– 15€  TTC pour les déchets végétaux

Un pré-paiement sera mis en place courant 2023.

Pour les entreprises hors territoire Siredom, il existe des déchèteries professionnelles tout autour du secteur Essonne et Siredom. Voici la carte des déchèteries professionnelles.

L’éco-centre de Saclas entre en travaux pour une durée de 3 mois.
Avec un coût estimé à 320 000 € HT, plusieurs améliorations vont voir le jour et vont être créées.

 

Les travaux sur l’éco-centre de Saclas ont débuté ! 

Au programme, des changements et surtout de nouvelles structures seront construites :

Un bassin de rétention des eaux de pluie

Un bassin incendie pour les eaux souillées

Un raccordement aux eaux usées

Une condamnation et dépose d’une fosse septique

Les travaux continuent d’avancer à Saclas. Ce matin a eu lieu l’installation de 2 cuves de 17 mètres de long pour une capacité de 120 m3 par cuve. Ces cuves vont être raccordées, recouvertes de graves puis d’une dalle de béton de 22cm d’épaisseur sera construite au-dessus. (ci-dessous)

L’accès du site sera aménagé à l’entrée et à la sortie pour permettre aux usagers de fluidifier leurs passages.
Malgré cette période de travaux, le site restera ouvert aux horaires habituels

L’éco-centre de Saclas réhabilité

 

Suite à la saisie de la DRIEAT (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement, de l’aménagement et des transports) pour quelques non conformités, des travaux de réhabilitation ont débuté sur la déchèterie de Saclas.

Durée des travaux : 3-4 mois

Fin des travaux prévue courant janvier 2023

Une équipe du Siredom est venue sur l’éco-centre de Nozay pour y apporter quelques rénovations. Le Local des agents valoristes et le local DDS (Produits chimiques et toxiques) ont été poncés et ont reçus une couche de lazure pour redonner au bois une belle couleur et un aspect plus neuf.

 

Le Siredom est heureux d’accueillir Geoffrey Robert Siebenaler en alternance pour le secteur traitement et collecte dirigé par Stéphanie Patrice.

 

 

Courant juillet, vous avez reçu le rapport d’activité et le rapport sur le prix et la qualité du service public du SIREDOM pour l’année 2021, présenté au comité syndical du 21 juin dernier.

Malheureusement, des erreurs de report afférentes aux éco-centres ont été commises.

En conséquence, vous trouverez donc, ci-joint, un erratum corrigeant les données erronées figurant aux pages 10, 13, 30, 31, 32, 33 et 34.

Bien entendu, cet erratum sera présenté pour « prise d’acte » au prochain comité syndical prévu le 7 décembre prochain.